• Informer, sensibiliser, former

    COPED sensibilise et forme les communautés pour les aider à prendre leur destin en main.

  • Mettre en place des mécanismes de bonne gouvernance
    Mettre en place des mécanismes de bonne gouvernance

    COPED coopère avec diverses institutions pour la mise en place de mécanismes de gouverance locale responsables, redevables et efficaces.

  • Appuyer la création d'activités génératrices de revenus

    COPED appuye la création d'entreprises grâce Ishaka, son institution de microfinance, et grâce à son incubateur d'entreprises.

AEP Rumeza

PROJET D’APPROVISIONNEMENT EN EAU POTABLE DE RUMEZA

BREVE PRESENTATION DU PROJET


Le projet d’AEP Rumeza a débuté ses travaux au mois d’Avril 2012. Il a été exécuté dans le but d’améliorer les conditions de vie des habitants des zones Rumeza et Manyoni en les formant dans le domaine d’hygiène et assainissement.
L’objectif de ce projet était d’alimenter en eau potable 10.020 habitants répartis en 400 ménages et une dizaine de collectivités (écoles, centre de santé, paroisse, centre de négoce, etc….).


LES RESULTATS ATTENDUS

Résultat n°1 : Au moins 10.020 personnes ont accès à l’eau potable
Résultat n°2 : Les personnes bénéficiaires de la canalisation de l’eau ont reçu une formation sur
                         son utilisation : consommation responsable, hygiène et propreté, etc.
Résultat n°3 : Un mécanisme de gestion pérenne du projet est mis en route.

LES RESULTATS ATTEINTS


Pour le résultat n°1 :
 -L’utilisation moyenne d’eau pour la consommation, la cuisson des aliments et d’hygiène personnelle dans chaque foyer est d’au moins 15 litres par personne et par jour.
Le degré de réalisation est de 95%.( le manquement de 5% provient des pannes qui peuvent se présenter ou de la mauvaise gestion d’eau qu’on peut constater chez certains)
 -La distance maximale séparant tout foyer du point d’eau le plus proche est de 500 mètres.
Le degré de réalisation est de 95%.( les 5% qui manquent peuvent provenir de la situation géographique des ménages)
 -Le temps passé à faire la queue au point d’eau ne dépassant pas 15 minutes.
 La réalisation est de 95% également.( cela dépendra de la concentration des ménages à servir)
 -Les points d’eau et les systèmes d’approvisionnement en eau sont entretenus de manière à ce que les quantités appropriées d’eau soient disponibles constamment ou à intervalles réguliers.
Le degré de réalisation est de 95% (les 5% représentent les usagers qui peuvent être récalcitrants au changement de comportement). 
Pour le résultat n°2 :
 -Les risques clés en matière d’hygiène revêtant une importance pour la santé publique sont identifiés.
Le degré de réalisation est de 100%.
 -Les programmes comportent un mécanisme efficace permettant la contribution représentative et participative de tous les usagers, y compris lors de la conception initiale des installations.
Le degré de réalisation est de 97%(les 3% représentent également les récalcitrants au changement de comportement). 
 -Tous les groupes de la population cible jouissent d’un accès équitable aux ressources ou aux installations nécessaires pour continuer d’appliquer ou pour parvenir à appliquer les pratiques qui sont encouragées en matière d’hygiène.
Le degré d’atteinte est de 100%.
 -Les messages et activités de promotion des règles d’hygiène abordent les comportements et les opinions fausses clés et ciblent tous les groupes d’usagers.
Le degré d’atteinte est de 100%.
Pour le résultat n°3 :
 -Les représentants de ces groupes prennent part à la planification, à la formation, à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation.
Le degré d’atteinte est de 100%.
 -Les usagers assument la responsabilité de la gestion et de l’entretien des installations selon ce qui sera approprié, et les différents groupes y contribuent de manière équitable.
Le degré de réalisation est de 100%.
 -Le système de gestion mise en marche.
Le degré de réalisation est de 100%. 


LES INDICATEURS


Pour le résultat n°1 :
 -L’utilisation moyenne d’eau pour la consommation, la cuisson des aliments et l’hygiène personnelle dans chaque foyer est d’au moins 15 litres par personne et par jour.
 -La distance maximale séparant tout foyer du point d’eau le plus proche est de 500 mètres.
 -Le temps passé à faire la queue au point d’eau ne dépasse pas 15 minutes.
 -Les points d’eau et les systèmes d’approvisionnement en eau sont entretenus de manière à ce que des quantités appropriées d’eau soient disponibles constamment ou à intervalles réguliers.
Pour le résultat n°2 :
 -Les risques clés en matière d’hygiène revêtant une importance pour la santé publique sont identifiés.
 -Les programmes comportent un mécanisme efficace permettant la contribution représentative et participative de tous les usagers, y compris lors de la conception initiale des installations.
 -Tous les groupes de la population cible jouissent d’un accès équitable aux ressources ou aux installations nécessaires pour continuer d’appliquer ou pour parvenir à appliquer les pratiques qui sont encouragées en matière d’hygiène.
 -Les messages et activités de promotion des règles d’hygiène abordent les comportements et les opinions fausses clés et ciblent tous les groupes d’usagers.

Pour le résultat n°3 :
 -Les représentants de ces groupes prennent part à la planification, à la formation, à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation.
 -Les usagers assument la responsabilité de la gestion et de l’entretien des installations selon ce qui sera approprié, et les différents groupes y contribuent de manière équitable.

 

Echange sur la gestion pérenne de l'eau par les usagers

Contact

adresse: BP 3792, Bujumbura 2, Burundi (av. Pierre Ngendandumwe 26, Rohero I)

tel: +257 24 83 76 / +257 24 46 27 / fax: +(257) 24 37 569

e-mail: contact@coped.org

A propos du COPED

Le Conseil pour l’Education et le Développement (COPED) est une association burundaise sans but lucratif (ASBL) créée en 1974. L’ordonnance ministérielle n° 550/242/89 du 25 septembre 1989, lui a conféré le statut d’Organisation Non Gouvernementale (ONG). Il oeuvre pour « la construction d’un monde d’espoir : un monde où la faim, l’ignorance et la maladie ont été éradiquées ».